Requiem blues

Jules est prof de musique, pianiste, et presque célibataire. Il pense mener une vie normale jusqu’à ce que sa route (qui se trouve être aussi celle de son Franprix) le conduise chez son ami Pierre, précisément quelques minutes après sa mort violente… Tous les indices pointent vers le suicide ; tous, sauf le violon du mort -quand Jules deviens enquêteur, forcément, l’enquête devient musicale.

 

“- Et vous n’avez touché à rien ?
Le policier, cinquante ans, a une belle voix de baryton, sans doute travaillée quotidiennement à la Gitane-Maïs (sans bout filtre). Il est petit, rond, avec un double menton, une moustache épaisse, et des yeux tombants de cocker.
Touché ? Évidemment, pour lui, la viande froide, c’est comme qui dirait son pain quotidien. Mais moi…, lorsque je suis entré, et que j’ai vu Pierre, mon ami, anormalement plongé dan la contemplation de son plafond, son violon sagement posé près de lui, un pistolet à terre entre ses jambes… J’essaie d’expliquer le topo à Gitane-Mais, à voix basse. Pourquoi à voix basse, Jules ? Je ne sais pas, un réflexe inexplicable, la peur de réveille Pierre. Ce n’est pourtant pas une grosse fatigue qui lui a fait ce vilain trou à la base du cou. La police a conclu au suicide. Mais la police n’est pas musicienne. En revanche moi, qui suis musicien, je n’ai pas la moindre idée sur la façon de mener un enquête. Faire porter le violon du mort, c’est une chose, mais confesser mes contemporains. Et pour cela m’immiscer dans un orchestre philharmonique communiste, affronter à main nues l’impro jazz armé d’un piano droit.. Et tout du long, assister à la lente dégradation de mes certitudes concernant Pierre, mon ami. Comment trouver un coupable quand o n’est plus sûr de savoir qui est la victime ?”

Ce roman s’adresse à tout public.
Même à ceux qui chantent faux.
Même à ceux qui croient que la viole de gambe est un crime réprimé par la loi.
Même à ceux qui, en écoutant “la Passion selon Saint Matthieu” de Bach, s’écrient :
“Mais c’est du Paul Simon !”
Même.


Dossier de presse

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>